#Diffusion

logo ItiBis.jpg

Parmi toutes les créations de la compagnie, la Forêt musicienne et sa lutherie urbaine* reste une expérience unique de concerts de public. La forêt musicienne nous a permis d’explorer et d’affiner un concept de spectacle différent, les visites-spectacle, où le public devient tour à tour musicien et spectateur. Nous souhaitons revivre aujourd’hui ces aventures musicales avec le public, en exploitant tous les nouveaux instruments de notre lutherie urbaine.

*La Lutherie Urbaine appartient à tous ceux qui aiment explorer et jouer avec les sons. Les instruments fabriqués s’inspirent des instruments traditionnels du monde entier en utilisant pour leur construction des matériaux naturels et de récupération.

La Souris Croquenote

une visite-spectacle à partir de 6 ans

Sans titre - 1 copie.jpg

Pour accueillir la souris Croquenote nous lui avons fabriqué une maison (l’atelier d’un drôle de luthier) et une chambre à coucher (un monocorde magique). Tous les instruments et sculptures qui composent ce décor sonore offrent très vite l’envie de jouer. Leurs qualités acoustiques et leur esthétique suscitent la surprise et le plaisir. Une grande partie de ces instruments sont accordés en gamme pentatoniques (cinq notes) qui possèdent de nombreux atouts. Ils permettent aux débutants d’improviser ensemble des phrases mélodiques, toujours en harmonie entre elles. D’autres instruments garderont leur gamme aléatoire, pleine de poésie.

L’histoire de la souris Croquenote est un conte initiatique qui permet aux enfants, sous la conduite d’un chef d’orchestre, de créer et d’interpréter ensemble, des illustrations sonores qui ponctuent le voyage et les péripéties de cette souris musicienne.

Sans titre - 2 copie.jpg
Sans titre - 4.jpg
cie-itineraire-bis-flutes-a-eau.jpg

©Cie Itinéraire Bis

Les flûtes à eau

Sans titre - 6.jpg
Sans titre - 7.jpg

Ces visites-spectacle sont conçues pour accueillir des groupes de 25 à 30 enfants maximum. 

Les enfants sont accueillis par trois musiciens qui leur remettent un objet sonore autour du cou. Les colliers appeaux, les colliers noixracas et les colliers gratgrats forment 3 groupes. Chaque groupe avec son musicien rentrent un à un dans le dispositif sonore de la souris Croquenote. Puis, sous la direction d’un chef d’orchestre, ils vivent une première improvisation collective en apprenant sans un mot, les premiers signes indispensables au jeu d’orchestre :  jouer, ne pas jouer, fort ou doucement etc… (ces signes s’apparentent un peu au « Sound Painting »). 

Ensuite, l’un après l’autre, les musiciens montrent le fonctionnement des instruments attribués à chaque enfant et les invitent à en jouer. Une fois que tout le monde s’est initié à la manipulation, l’histoire de la Souris Croquenote commence. Elle permet de créer des ambiances sonores comme la campagne, le bord de mer, la nuit, la tempête, les travaux, la ville, le rêve… Les instruments mélodiques de notre lutherie urbaine comme le balafon, le céramophone, le moulin carillon, les flûtes à eau ou le monocorde sont également utilisés par les musiciens pour introduire et accompagner les quelques chansons présentes dans le récit. 

La création lumière renforce l’immersion du public dans l’histoire. Elle crée des surprises et met en valeur les apprentis musiciens.

cie-itineraire-bis-ceramophone.jpg

Le céramophone

Durée : 45 minutes environ

 

Textes : François Cailliot

Musique : François Cailliot, Manu Kluk et Dorian Ricaux

Création lumière : Dominique Cailliot

 

Avec : François Cailliot, Manu Kluk et Dorian Ricaux